Partager sur facebook partager sur myspace partager sur myspace

Anthony Coleman

New York, 1955

Anthony Coleman est pianiste et claviériste. Présent sur la scène Downtown dès la fin des années 1970, il participe aux grands albums de John Zorn, Godard, ça vous chante ? (1985), Spillane (1986), Cobra (1987) et plus épisodiquement à Naked City. Il est également l’un des interprètes de la pièce Kristallnacht de John Zorn qui fonde la Radical Jewish Culture.

À la tête des groupes Selfhaters et Sephardic Tinge ou en duo avec le saxophoniste Roy Nathanson, il est l’un des piliers de la Radical Jewish Culture. Il a également été l’invité spécial du premier Klezmer Madness de David Krakauer et a joué à de nombreuses reprises avec Marc Ribot (notamment au sein de ses Cubanos Postizos).

Puisant autant à la grande tradition du piano jazz (de Fats Waller et Jelly Roll Morton jusqu’à Thelonious Monk et Cecil Taylor en passant par Duke Ellington) qu’à la musique contemporaine (Morton Feldman, Mauricio Kagel) et au klezmer, Anthony Coleman explore d’album en album l’idée d’une « musique de traces » où résonne également l’influence des maîtres du théâtre expérimental (Beckett).
Pour aller plus loin

Who's who Who's who

Anthony Coleman

Anthony Coleman

Anthony Coleman ©DR

précedent John Zorn Ben Goldberg suivant