Partager sur facebook partager sur myspace partager sur myspace

Marc Ribot

Newark, 1954

Le guitariste Marc Ribot débute sa carrière sous les auspices de grands noms de la soul music (Wilson Pickett, Jack Mc Duff), avant de jouer un rôle déterminant dans le succès des albums de Tom Waits parus au milieu des années 1980 (Rain Dogs, Mule Variations). S’il a fait ses classes auprès du guitariste classique d’origine haïtienne Frantz Casseus, Marc Ribot développe un style d’une très grande variété qui lui permet de s’adapter aux contextes les plus éclectiques, passant du punk-rock au free jazz et à l’accompagnement de grandes stars de la scène pop-rock (Alain Bashung, Marianne Faithfull, Elvis Costello). Sa rencontre musicale avec John Zorn remonte au tout début des années 1990 : il participe alors à l’une des premières musiques de films composées par ce dernier, prélude à une longue collaboration (participation à Kristallnacht, puis à de nombreux projets où il interprète le répertoire de Masada). Il s’investit considérablement dans les discussions accompagnant l’élaboration des premiers festivals de Radical new Jewish Music. Musicien engagé, il participe régulièrement à des concerts de soutien à des causes politiques locales (luttant contre la fermeture de lieux de création artistique à Manhattan) ou internationales (contre la guerre en Bosnie, pour la paix au Proche-Orient…). Un film lui est consacré en 2008 : La Corde Perdue, réalisée par la cinéaste française Anaïs Prosaic.
Pour aller plus loin

Who's who Who's who

Marc Ribot

Marc Ribot

Marc Ribot, 2007 ©Webb Traverse

précedent Roy Nathanson Elliott Sharp suivant