Partager sur facebook partager sur myspace partager sur myspace
Lors du Festival for Radical New Jewish Culture à Munich en 1992, John Zorn présente une pièce intitulée Kristallnacht, pour remémorer la « Nuit de Cristal » du 9 novembre 1938.
Marc Ribot (guitare), David Krakauer (clarinette), Anthony Coleman (claviers), Frank London (trompette), Mark Feldman (violon), Mark Dresser (contrebasse) et William Winant (percussions) participent à cette performance qui frappe les esprits.
Dans une salle à l’atmosphère angoissante, John Zorn dirige cette composition qui propose, en sept mouvements, une relecture personnelle de l’histoire juive avant, pendant et après la Shoah.
Véritable rituel musical, cette pièce est également l’une des plus kaléidoscopiques de John Zorn : des références à la numérologie juive et au dodécaphonisme d’Arnold Schönberg côtoient des évocations douloureuses du klezmer et des irruptions de musique bruitiste, de free jazz et de rock.

Le second mouvement, « Never Again », est une longue déflagration de bris de vitres entrecoupée de chants de synagogue ; l’histoire de la persécution des juifs d’Allemagne n’y est plus souvenir, mais réalité physique à ressentir dans l’instant.

En faisant ainsi écho au motif tragique des pogroms perpétrés lors de la « Nuit de Cristal », John Zorn signe le premier manifeste musical de la Radical Jewish Culture.
Exposition

Kristallnacht Kristallnacht

Veuillez mettre à jour votre player Flash et activer Javascript Kristallnacht